Après Guillaume le philosophe, Jeanne l’Epicurienne

Suite à l’article de Guillaume, j’aborde un sujet beaucoup plus terre à terre : la bouffe !

L’idée de ce sujet d’article m’a été donné lors de notre séjour à Koh Chang où nous avons passé quelques jours. Après le côté Est, nous sommes allés au Sud-Ouest, tout en bas de l’île, et avons séjourné 5 jours à Klong Kloi. Nous y avons eu très chaud en journée, les fonds marins n’étaient pas terribles (assez troubles) mais s’il y a une chose que nous retiendrons de cet endroit ce sont…

LES PETITS DEJEUNERS DE TIKY !!

Un truc de dingue… Tout un poème… Un ravissement des sens…  Et pas que les petits déjeuner d’ailleurs car tous ses plats étaient délicieux (le « chiken massaman curry » par exemple, avec ses pommes de terres fondantes et son poulet à la cannelle, miam !).

Mais les petits déjeuners de Tiky, ce sont les meilleurs ! Imaginez-vous un muesli avec des fruits et du yaourt, classique me direz-vous. Oui mais dans son muesli, Tiky elle met 7 fruits différents ! Dragon fruit rose, dragon fruit blanc, mangue, ananas, pomme, banane et papaye. Un délice…

Et quand elle t’apporte cette merveille, ça donne ça :

Avec un mango shake pour Robin et Butterfly pea flower tea glacé (un thé fait avec les fleurs bleues qui poussent chez elle) avec un peu de citron vert pour Ariane. Et bien sûr, délicieux banana pancake et des toasts géants avec de la confirture de myrtille…

Après ce petit déjeuner de champion, vous êtes prêt pour une belle journée, pleine d’énergie !

_DSC2799

Alors franchement, juste pour ça, venez passer quelques jours au SEE YOU ou au FREEDOM ou encore au FAMILY HUTS à Klong Kloi car vous serez juste à côté de chez Tiky et de ses fabuleux petits dej. Son resto est minuscule mais idéal pour faire un peu de yoga le matin ou pour jouer de la guitare. Il s’appelle Mandala Restaurant mais il n’est pas référencé sur internet 😦

Un grand merci à Tiky pour son super accueil !

C’est la faute de Chronos

Voici le fruit de ma réflexion le temps d’une traversée en mer.

_DSC2832

Le temps mais qu’est ce que le temps ?

Le temps c’est une donnée mesurable et objective où les minutes durent 60 secondes.
Et pourtant …

Lorsque l’on est tout petit le temps passe lentement, une année semble aussi longue que traverser un océan. Puis au fur et à mesure que nous avançons dans la vie le rythme évolue, l’océan change de taille et diminue pour devenir une mer puis un lac … Le temps s’accélère ! Notre ressenti évolue, tout le monde le dit, au fur et à mesure que l’on veillit le temps passe plus vite.

Mais pourquoi ?

Je ne sais pas mais en voguant sur les flots je laisse ma pensée suivre son cours.

Lorsque nous sommes petits, chaque journée se charge de nous apporter son lot de découvertes, de nouvelles expériences, cette somme d’informations, de stimulations nous enrichie.

A l’âge adulte, nous nous installons dans un confort bien apréciable où chaque journée est rythmée par des routines qui permettent de répondre à nos besoins quotidiens de gestion logistique. Chaque journée devient le reflet de la précédente et le temps semble s’accélérer. Pourtant on ne peut pas dire que l’on fait rien mais les journées se suivent et se ressemblent.

De plus la prise de conscience que notre temps est limité lui donne de la valeur mais notre quotidien laisse cette sensation tapie au fond de notre inconscient. On n’a pas le temps d’y penser 😉

Alors le voyage …

Je pense que c’est dans ces moments là que nous agissons sur notre perception du temps, n’avez vous jamais eu cette sensation lors de retour d’un périple que le monde que vous avez quitté n’a pas changé alors que vous oui ?

Mais pourquoi avons nous cette sensation de pouvoir mieux percevoir le temps qui passe en voyage ?

Pour moi c’est lié à notre capacité de percevoir la même période d’un voyage sur deux axes temporels.
Le premier, une sensation que le temps est passé rapidement : je me rappelle encore parfaitement du jour ou nous sommes arrivés avec Jeanne et les enfants à Bangkok. Ce jour là était exceptionnel, il marquait le début de notre périple avec une forte sensation de dépaysement. C’était il y a 4 mois, pourtant la manière dont je m’en rappelle me donne l’impression que c’était hier.
Le second, une sensation de lenteur sans doute liée à toutes les expériences que l’on a vécu avec la diversité des personnes et des situations rencontrées, bonnes ou mauvaises d’ailleurs.
Finalement cette alternance que seuls les voyages nous autorisent de temps fort et de temps doux, où l’on rajoute le temps de révasser et ainsi avoir ce type de réflexion, nous donnent pleinement conscience de savourer la chance d’avoir le temps de voyager.

Par contre ce qui semble contradictoire c’est que l’on sent le temps qui passe et pourtant on ne sait plus quel jour nous sommes 🙂…

Donc si vous voulez combattre chronos … voyagez !

 

 

 

KAYAK

Nous avons loué des kayaks et nous sommes partis pendant 2H pour aller sur une petite île juste à côté de Koh Chang.
Nous étions à deux sur les kayaks et nous avons pagayé pendant 1H aller retour.
Nous avons débarqué sur l’île des singes.
Je les ai observé pendant 1H et j’ai remarqué qu’il y avait un mâle dominant (le chef).

_DSC2658 Dès que je jetais des peaux de bananes c’était lui qui se servait en premier et les autres attendaient qu’il termine pour se servir.
Il y a aussi les cueilleurs qui montent dans les arbres et décrochent les noix de coco.

_DSC2694

Ils s’enlèvent mutuellement les poux pour les manger après (ils sont sur une épave de bateau).

_DSC2721

Voici une mère et son enfant et la dernière photo de singes représente deux singes enfants qui jouent ensemble.

_DSC2636

_DSC2666

Après nous sommes retournés à notre super plage. = )

I LOVE 🇹🇭

ROB 😉

Paradise ?

Nous voici à Koh Chang depuis quelques jours. J’ai un peu perdu le fil au niveau des dates et des jours, j’avoue… Ici le temps ne s’écoule pas de la même manière, il passe certainement trop vite d’ailleurs, même si on ne fait pas grand chose 😉

Mais déjà, comment venir à Koh Chang ?
Après avoir pris un bus très tôt à Bangkok et effectué les 6 heures de route dans des conditions optimales (grand bus confortable et très bonne route), nous prenons le ferry pour Koh Chang*.

Ayant lu un peu partout que la côte Est est plus sauvage que l’Ouest, couvert de resorts et de boutiques, très touristique, nous avons évidement prévu d’aller nous tanker dans le coin le plus reculé de l’île. Direction l’Est donc ! le plus bas et le plus loin possible. Long Beach nous semble être un bon point de chute.

Mais comment y aller avec tous nos bagages ? Sur un scooter, tous nos sacs ne tiendraient pas… Prendre un taxi ? Oulà, c’est cher pour descendre si bas ! Nous optons donc rapidement pour une location de voiture qui n’est pas très chère (25 euros la journée) et qui nous assurera plus de liberté.

Après une première halte près de Dan Mai, nous filons vers Long Beach. La route est magifique (même si un peu étroite à la fin) et pas très longue.

Nous allons d’abord tout au bout de la route, comme promis, sur une petite plage où il n’y a rien à part un mémorial tout neuf pour commémorer la guerre de Koh Chang et le navire qui a été coulé au large de l’île. La mer est très belle et la plage pas trop polluée et habitée par des singes : les premiers que nous voyons en liberté au cours du voyage !

_DSC2490

Première baignade en mer de notre périple ! Les enfants sont ravis…
Puis nous retournons sur nos pas pour voir s’il est possible de dormir à Long Beach : il y a des bungalows et un resto.

Et là : Welcome to Paradise !
Nous y passerons 4 jours, tel des Robinsons, sans électricité (et donc sans wifi), mais avec tout ce qu’il faut pour dormir (350 bath pour les bungalows sur la plage soit 10 euros), nager, se doucher et manger. Exactement ce que nous recherchions avec en plus un accueil adorable et de belles rencontres, multi-éthniques.

Seul bémol, la mer apporte chaque jour son lot de plastique, tongs et autres bouteilles et il faut régulièrement nettoyer pour avoir une plage correcte… N’ayant pas de système de recyclage, nos hôtes (Salama et Jo) doivent les incinérer même s’ils savent que ce n’est pas la meilleure solution :-(.

Les fonds sous marins sont également un peu décevants et nous espérons qu’à Koh Kood ils seront plus riches. Nous parvenons toutefois à observer des raies, des gros poissons et de belles coques colorées. Mais le corail est presque mort et il ne reste plus grand chose…

Après ces quelques jours mémorables, nous décidons de ne pas trop nous endormir et de continuer la route : direction le Sud-Ouest de l’ïle cette fois. Il faut faire tout le tour car il n’y a pas de route au Sud. Jo nous propose gentiment de faire la moitié du chemin et nous prenons un tuk tuk pour le reste : cela fait un peu cher (1400 bath en tout) mais nous avons rendu la voiture de location que nous avions côté Est.

Nous débarquons à Klong Kloi et nous posons nos bagages au Sea You bungalows : merci Sylvère pour l’adresse ! Le coin est très paisible mais beaucoup plus touristique. Nous allons passer 5 jours ici, nous verrons bien…

* Pour nous 4, nous avons payé 2400 bath pour le bus + le ferry et il faut rajouter le taxi quand vous arrivez sur l’île (cela fait facilement 1200 bath de plus) ou louer une voiture ou un scooter. Soit un total d’environ 100 euros pour venir sur Koh Chang depuis Bangkok.