La grande balade

On a du se lever assez tôt puis on a loué des vélos on est allé dans une ville qui s’appelle (Luang Namtha).

Il y avait des jolis villages à traverser, et tout le monde nous disaient « sabadi ! », enfin surtout les enfants.

Mais mon vélo déraillait tout le temps alors quelqu’un l’a réparé.

C’était la première fois que j’en faisais autant. Enfin on est rentré et on a pu bien se poser (enfin ).

J’ai fait 20 km avec un vélo tout pourri.

Sur le trajet on est allé dans une école ou on comptait en français et en lao, puis pour le diner on est allé dans un petit marché sympa ou il y avait des insectes à manger.(ne vous inquiétez pas il y avait pas que ça) 🙂

ARIANE ☺

Laos local et intense…

Aujourd’hui immersion dans le Laos loin des circuits touristiques.

Recette : prendre 2 scooters, quelques sandwichs et des fruits. Depuis Luang Namtha prendre la route de Muang Sing sur une 20aine de km et choisir de bifurquer à droite vers la rivière, sur un petit chemin de terre. Arriver devant un pont suspendu et stopper là car ça ne passe plus (en vrai ça passe mais pas pour moi !). Continuer à pied entouré d’une horde d’enfants rigolards et donner des sourires à la ronde. Traverser le village en ramassant le double d’enfants au passage. Saluer les adultes, rire avec les gamins, montrer du doigt les poules, poussins, coqs, petits chiens, cochons énormes et bébés cochons trop mignons, jeter un œil aux maisons en paille sur pilotis et continuer son chemin en espérant y semer les 28 enfants qui ne nous décollent plus.

Arrivés au bord de la rivière, nous décidons de faire une pause pique-nique avec les petits pêcheurs du coin. Ils ont de vrais masques de plongée et des petits fusil de pêche fabriqués par leur soin mais très efficaces. Nous passons un bon moment avec eux à faire des ricochets, un barrage, une petite baignade.

Nous poursuivons ensuite un peu plus loin à travers les plantations d’hévéas qui servent à récolter du caoutchouc. Quelques gamins suivent toujours, nous arrivons à échanger quelques phrases en Lao et les quelques mots d’anglais qu’ils connaissent. Nous jouons surtout à répéter ce qu’ils nous disent sans comprendre et ils font de même de leur côté, cela nous fait partir dans de grands éclats de rire.

Au retour, nous retraversons le village tel des stars (!) et osons prendre quelques photos et vidéos.

Puis retour en scooter, en passant par les chutes d’eau indiquées à 3km de Luang Namtha mais qui ne valent pas vraiment le coup… Nous arrivons bien crevés mais heureux de cette belle journée et de ces rencontres. Robin est ravi d’avoir encore pu conduire le scooter ; sur tout terrain cette fois, bravo !

_DSC9472

Journée vélo à Luang Namtha

Après une bonne nuit dans notre Toulasith Guesthouse (bons lits, pas de bruit et une déco digne de la maison de mon arrière grand-mère, le bonheur !) et un costaud petit déjeuner, nous louons des vélos et partons pour un grand-tour dans les rizières autour de la ville.

Nous passons d’abord visiter une stupa avec des beaux dragons en escaliers (Ariane a tenu à compter les écailles sur leur crête : il y en a 508 ! et 170 marches à monter puis à redescendre…)

Nous faisons ensuite une petit pause pique-nique près de la rivière et croisons quelques habitants du village.

Nous passons également visiter une école qui est au bord du chemin. Nous essayons de dicuter un peu avec les instituteurs mais personne ne parle anglais… Nous parvenons tout de même à échanger des sourires et des « Sabadii » avec les enfants qui sont en train de compter tous ensemble à voix haute comme une récitation. Je compte un peu en Lao avec eux puis en français avec Ariane : rigolade d’un côté comme de l’autre !

Nous rejoingnons ensuite Robin qui était parti devant (pas envie d’aller à l’école pendant les vacances ;-)). Et nous voici dans les belles rizières bien vertes sous un soleil implacable.

Ariane arrive complètement rincée à l’hôtel après ses 19 km mais très fière de son exploit, surtout avec un vélo un peu viellot qui n’arrêtait pas de dérailler. Heureusement, nous avons pu le faire rafistoller pour les derniers kilomètres.

Bref, une belle journée qui se termine au marché de nuit avec dégustation de plein de nouveautés plus ou moins bonnes, mais nous n’avons pas touché aux grillons et autres larves car cela n’inspirait vraiment pas . Une autre fois, peut-être ?… 😉