La Plongée

Mardi 14 mon grand père mon papa et moi, nous sommes partis en plongée en bouteillesdans le parc de komodo, mais avant nous avons eu droit à un petit cours d’initiation.

_DSC5416

Après, nous avons essayé les combinaisons, les chaussures, les palmes, ect…

Puis un bateau nous a conduits au dessus d’une bande de sable pour que l’on s’exerce sans se faire mal.

_DSC5475

_DSC5469
Le premier exercice consistait à enlever le détendeur de notre bouche et à le remettre en appuyant sur un bouton qui permet à l’eau de sortir du détendeur.

Le deuxième exercice était de lacher le détendeur et de le reprendre facilement et le remettre dans sa bouche sans paniquer.

Le troisième (et le dernier) était un exercice de respiration et de flotabilité.

Puis nous nous sommes promenés sur la barrière de corail, magnifique, et nous avons vu une raie, après nous sommes remonté sur le bateau et c’était la FIN.

_DSC5461

Les khmers rouges

Un groupe de résistants communistes a pris le pouvoir au Cambodge en 1975 leur nom, les Khmers rouges !
Pourquoi les Khmers rouges ? et bien le nom Khmer est le nom que l’on donne aux habitants du Cambodge, et pourquoi rouge et bien car c’est la couleur du drapeau des khmers rouges et que la couleur rouge est la couleur des communistes.
A sa tête : Pol Pot. Ses idées ? que tout le monde soit égaux du coup il tua tous les intellectuels ainsi que leur famille (enfants compris) il tua aussi les moines et tous les gens de religions.
Pendant notre séjour à Battambang nous avons eu la chance de rencontrer quelqu’un (Samol) qui parlait Français et qui avait vécu pendant cette période.
Au début il travaillait pour les Khmers rouges car il n’avait pas le choix (c’était une question de vie ou de mort) il n’avait pas de salaire et ne survivait que grace à un petit bol de riz et un verre d’eau par jour.

Il n’avait aucune liaison avec sa femme et ses enfants et ne pouvait les voir que tous les 6 mois. Les rares moments où ils se voyaient, il ne devait pas parler de ce qui se passait dans leur pays car ils étaient en permanence surveillé par des Khmers Rouges. Et si ils disaient ne serait-ce qu’un mot concernant ce qu’il se passait, ils seraient sans doute tués.

En 1977, Samol qui a alors 24 ans décide de s’enfuir sans sa famille car il ne pouvait pas leur dire. Il traversa la frontière pour aller en Thaïlande avec une 20aine d’autres hommes. Ils survivent dans la jungle pendant 18 jours, en buvant le jus qu’il y a dans les lianes et en mangeant des feuilles. Ils ne marchaient pas le jour de peur de se faire repérer et donc marchaient la nuit en s’orientant grace aux étoiles. Ils se faisaient des chaussures grace à l’écorce des arbres et aux lianes.

Enfin Samol arrive en Thaïlande (sans papier, sans argent, avec juste ses chaussures de fortune et ses vêtements tout déchirés) mais se fait attraper à la frontière par la police Thaïlandaise qui l’emmène dans un camps de réfugiés cambodgiens. Dans le camp, on lui annonce qu’il a le droit d’aller dans un autre pays d’accueil : Canada, France, Australie, Etats Unis,… Au début il refuse car il espère encore revoir sa famille qui est restée au Cambodge (il espérait les sauver) mais à cause du régime des Khmers Rouges, il s’aperçoit qu’il n’y a aucun moyen de les aider. Après 1 an et demi au camp, il s’inscrit sur la liste des départs : au hasard, son nom est choisi pour aller en France, à Paris.

En France, il reçoit des papiers pour avoir une vraie identité et commence sa vie de parisien dans un tout petit appartement. A la fin du régime des Khmers Rouges, en 1979, il découvre que sa femme est morte de maladie et que ses fils ont été assassinés par les Khmers Rouges.

En 1982, il rencontre Sarann (une cambodgienne qui vit à Paris) et décide de se remarier. Au Cambodge, les Khmers Rouges ne sont plus au pouvoir mais ils sont toujours présents. Le mouvement a réellement cessé d’exister en 1999, c’est à dire il y à peine 20 ans…

Le lendemain nous visitons une grotte où les Khmers rouges balançaient les corps des gens qu’ils avaient tué ou torturé qui succombaient à la chute de 20m.

Sur la dernière photo, on voit quelques ossements retrouvés dans la grotte mais au total il y a eu plus de 10 000 corps balancés dans ce trou qui débouche sur la grotte que nous avons visité.

Robin
Bellet

Woofing à la ferme

Peux tu nous présenter la ferme dans laquelle tu vis actuellement ?

La ferme dans laquelle je vis est une ferme biologique dans laquelle plusieurs personnes vivent pour aider les fermier à cultiver et en échange les fermier les hébergent et leur donnent à manger : cela s’appelle du woofing.

_DSC3226

Qu’est ce qui est différent d’une ferme française ?

Rien n’est différent à part les produits qu’ils cultivent.

_DSC3222

De quoi vivent les fermiers ?

Les fermiers vivent de leurs culture et du peu d’argent qu’ils gagnent.

Peux-tu expliquer ce qu’est ce que le woofing ?

Le woofing est le fait de travailler dans une ferme bénévolement et ta récompense est que tu as le gîte et les repas moins chers (nous ons doit payer 5 dollars par jour).

_DSC3122
WOOFING

 

La vie dans une ferme c’est pas trop dure pour des vacances ?

Non c’est cool car les enfants ils vont jouer au foot quand les adultes ils retournent le compost ;-).

Peux tu nous donner ton emploi du temps d’une journée classique ?

Je me réveille vers 7H30 pour prendre le petit déj et après les enfants vont à l’école pendant que les adultes travaillent. Après 2 ou 3H c’est la pose et on mange puis vers 15H les adultes vont travailler et les petits enfants jouent et les garçons (et parfois les filles) jouent avec les autres enfants du village au foot.

_DSC3085
enfants des villages voisins

Au final est ce que c’est une bonne expérience ?

Oui c’est une très bonne expérience qu’il faut vivre au moins une fois dans notre vie.

 

Guerre d’Indochine 💂

1946 : à la fin de la seconde guerre mondiale, la France reprend une partie de l’Indochine qui avait été envahie par le Japon : le Vietnam.

La France qui n’est plus envahie par l’Allemagne reprend l’Indochine au complet.

colonies françaises Indochine

Mais au Nord du Vietnam des rebelles communistes qui s’appellent les Viet Minh, ont pris possession des terres sous le commandement de Ho Chi Minh.

La France essaye de les chasser et leur déclare la guerre pensant gagner facilement face a une armée de paysans.

Ils attaquent fortement et veulent en finir vite .

Les Viet Minh malgré leur grande connaissance du terrain manquent d’entraînement et d’armement.

Ils s’enfuient en Chine. La France pense avoir gagner et se retire, ne gardant que quelques points stratégiques au cas où.

Mais les Viet Minh s’entraînent et s’arment encore plus grâce à l’aide de la Chine communiste.

De plus en plus nombreux, les Viet Minh attaquent les français afin de reconquérir leur territoire du Nord. Peu à peu les français encaissent les défaites mais veulent lutter contre l’invasion des Viet Minh au Laos (qui fait partie de l’Indochine).

En 1954, ils prennent position à Dien Bien Phu pensant que dans tous les cas ils étaient supérieurs en nombre et mieux armés avec l’appui des Américains. Ce qu’ils ne savent pas c’est qu’en réalité ils sont bien inférieurs en nombre et que les Viet Minh les ont complètement encerclé, cachés dans les montagnes et les herbes hautes…

Une cuisante défaite s’ensuit avec de nombreuses pertes pour les français (2000 morts, 11000 prisonniers dont seulement 3000 rendus à la France). En tout 10000 soldats morts ou disparus en une seule bataille.

Les accords de Genève stipulent que le Vietnam sera coupé en deux : au Nord les communistes présidés par Ho Chi Minh avec capitale Hanoi, et le Vietnam du Sud sous protectorat européen et américain avec capitale Saigon. Les habitants auront 80 jours pour choisir où ils souhaitaient vivre : au Nord ou au Sud.

La guerre d’Indochine marque le début de la décolonisation française…

Rob avec l’aide de Jeanne

KAYAK

Nous avons loué des kayaks et nous sommes partis pendant 2H pour aller sur une petite île juste à côté de Koh Chang.
Nous étions à deux sur les kayaks et nous avons pagayé pendant 1H aller retour.
Nous avons débarqué sur l’île des singes.
Je les ai observé pendant 1H et j’ai remarqué qu’il y avait un mâle dominant (le chef).

_DSC2658 Dès que je jetais des peaux de bananes c’était lui qui se servait en premier et les autres attendaient qu’il termine pour se servir.
Il y a aussi les cueilleurs qui montent dans les arbres et décrochent les noix de coco.

_DSC2694

Ils s’enlèvent mutuellement les poux pour les manger après (ils sont sur une épave de bateau).

_DSC2721

Voici une mère et son enfant et la dernière photo de singes représente deux singes enfants qui jouent ensemble.

_DSC2636

_DSC2666

Après nous sommes retournés à notre super plage. = )

I LOVE 🇹🇭

ROB 😉

Visite d’une usine hydroélectrique

Bonjour, je vais vous présenter une usine hydroélectrique au Laos.

_DSC2213

L’usine hydroélectrique « Nam Teun 2 » a fait son entrée en fonction en 2008.

La surface du lac qui alimente l’usine est de 450 Km2 (5 fois le lac de Serpançon)             c’est le réservoir le plus gros du Laos.

Bien sur avant de faire le barrage qui va engloutir tous les villages et forêts, il va falloir déplacer tous les villages et reloger les habitants ailleurs (en tout il y a 6000 personnes à déplacer et à reloger). Les arbres eux n’ont pas pu être déplacé donc ils les ont laissé et ils se sont noyés, mais le coté positif, c’est que les arbres noyés servent d’abris pour la faune aquatique.

Le barrage qui nous permet d’avoir une réserve d’eau est loin de la zone de captage (la zone de captage sert à faire rentrer l’eau dans les conduites forcées).

L’eau arrive dans le gros tuyau de conduite forcée qui fait 8 m de diamètre (la hauteur de chute des conduites forcées est de 350 m de hauteur) après elle se sépare dans plusieurs tuyaux qui vont droit ver les turbines. Dans ces tuyaux, il passe une piscine domestique par seconde.

_DSC2355

Remarques : les Pelton sont moins performantes que les Francis car elles sont plus petites. La puissance de l’eau provient de la hauteur et du volume.

Pourquoi voyager quand on a 13 ans ?

Robin

_DSC1830

Est ce que tu conseillerais comme destination de voyage le Laos et pourquoi ?
Je la conseillerais car c’est un pays qui est magnifique et aussi très sauvage même dans les grandes villes.

Si un copain français venait à Luang Prabang que lui conseillerais tu de faire ?
Je lui conseillerais de louer un scooter et de visiter les chutes d’eau.

Comment tu décrirais l’école française de Luang Prabang ?
Je trouve que l’enseignement est très instructif et ludique.

Comment vois-tu la suite du voyage ?
Pleine d’aventure, de rencontres et très instructif ( le voyage quoi ).

Si tu devais partir dans un autre pays, comment choisirais tu la destination et où irais tu ?
Pour choisir un pays je metterais une carte et au hasard je choisirais un endroit où aller car il y a pas de mauvaises ou de bonnes destinations.

Qu’est-ce qui va te manquer à Luang Prabang ?
Ce qui va me manquer par rapport à Luang Prabang c’est : l’école, les paysages, les amis et Luang Prabang.

Qu’est-ce que tu ne regretteras pas ?
Ce que je ne regrette pas ce sont les touristes Chinois qui crachent de partout et qui parlent fort.

La journée des garçons

Tout a commencé dans un ferry qui traversait le Mékong. Durant la traversée nous avons rencontré un touriste espagnol qui venait pour la première fois decouvrir le coin en vélo. Et du coup bien gentillement nous lui avons proposé de nous accompagner.

Nous avons fait un grand tour de presque 30 km avec quelques poses dont une pour manger. Il y avait beaucoup de rizières et le chemin était assez cabossé, bref il fallait avoir des casques et de bons VTT.
voici la trace de notre périple sur strava.
 https://www.strava.com/activities/2103537864/embed/f893317e1a9576f21000fad751c91c363c528274

La partie, ou je me suis particulierement amusé, a été sur un petit chemin (single track) rempli de terre et trés cahotique. Il fallait bien rester sur la trace marqué par les quelques scooters qui étaient passé.

Alain le toursite espagnol a été bien sympathique, toujours souriant et à fond en VTT pendant tout le périple, il nous a fait gouter de la noix de coco mélangé à du sticky rice et du miel. Nous avons trouvé ça trés bon 🙂 miam !
Nous avons terminé cette journée avec une bonne pose jus de fruits re-miam !

J’étais trés content de faire cette balade même si j’ai eu trés chaud, bref trés bonne balade avec mon papa.

_dsc0744

 

Les VACANCES !!! (enfin)

Pour les vacances de Noël nous sommes partis en bateau,

Après deux jours de bateau nous arrivons à la frontière entre le Laos et la Thaïlande pour refaire les visas du Laos.

Nous avons un hôtel en Thaïlande très bien avec une grande piscine ou nous sommes restés un jour et deux nuit donc nous avons fêter Noël dans la piscine !!!

Puis pour faire les visas du Laos nous avons repasser la frontière et nous avons pris un bus mais ce n’était pas le bon c’était un bus avec couchette

Heureusement il allait au même endroit. Après nous avons négocié un tuk-tuk pour aller à notre hôtel a Luang Namtha ou nous sommes restés trois nuits .

Nous avons loué des scooter (j’ai conduit les trois quarts) et avec les scooters nous avons visité un petit village après nous avons continué le chemin et nous nous sommes pausés au bord d’une rivière ou des enfants pêchaient avec des petits harpons .Et nous sommes rentrés à l’hôtel.

Le lendemain nous sommes partis de Luang Namtha en bus et nous sommes arrivés à nôtre hôtel à Muang La.

Robin